Migraine : Le point de vue du généraliste

Vous consulte-t-on fréquemment pour une migraine ?

La migraine est tellement banale que dans 79% des cas, les patients consultent effectivement leur médecin généraliste. Pas forcément pendant la crise d’ailleurs : cette situation est assez rare. Par contre, beaucoup de patients se plaignent de maux de tête dont la plupart ne sont pas de véritables migraines. Mais ils les qualifient ainsi. Il arrive parfois que des patients soient particulièrement inquiets car leurs symptômes sont très intenses. Au point par exemple de faire craindre une méningite. D’autres parlent de « crise de foie »...

Quand envisagez-vous ce diagnostic ?

Essentiellement d’après les données de l’interrogatoire : douleurs pulsatiles d’un côté de la tête, nausées, gène à la lumière et au bruit... En dehors de la crise, l’examen clinique est parfaitement normal. Les antécédents personnels et familiaux de « maux de tête » du patient sont parfois très évocateurs du diagnostic. En cas de doute, l’avis d’un neurologue peut être utile.

Quels conseils donnez-vous à vos patients ?

Pendant la crise, le traitement doit être le plus précoce possible. Habituellement, je recommande d’emblée les triptans. Cela me paraît préférable car autrement, le patient peut avoir tendance à consommer beaucoup d’antalgiques sans avis médical, au risque d’avoir des surdosages ou des associations à éviter. Si les crises se renouvellent trop fréquemment ou constituent une gêne dans la vie quotidienne, je n’hésite pas à envisager un traitement de fond dont il faut expliquer l’utilité au patient.

Avez-vous l’impression que les migraineux connaissent bien leur maladie ?

Effectivement, le vrai migraineux connaît assez bien sa maladie. Il a identifié les facteurs favorisants les crises, tente de les éviter, et repère les premiers symptômes annonçant la crise. Je suis néanmoins surpris de constater que certains d’entre eux, bien qu’informés de la nécessité d’un traitement précoce, attendent en espérant que ça va s’arranger tout seul ! Cela est rarement le cas.