Vous craignez le soleil ? Buvez du thé !

Les composants du thé vert protègent la peau au soleil

Les ultraviolets de la lumière solaire agressent la peau en favorisant l’apparition de molécules et d’atomes très réactifs, les radicaux libres. Pour se protéger, l’organisme mobilise des enzymes antioxydantes mais aussi des molécules antioxydantes apportées par l’alimentation. Parmi elles, figurent les flavonoïdes, une classe de composés phénoliques que l’on trouve dans les fruits, les légumes et les plantes. Des chercheurs coréens viennent de montrer que l’épigallocatéchine-3-gallate, le principal flavonoïde du thé vert s’oppose efficacement aux dommages causés par les ultra-violets A et B (1).

L’équipe du Dr, de l’Institut scientifique et technologique de a étudié les effets de ce composé du thé vert sur des cobayes, des souris nues et des cellules de peau humaine en culture exposés aux UVA et aux UVB. Chez l’animal, l’épigallocatéchine-3-gallate a diminué le niveau des radicaux libres, réduit l’intensité du coup de soleil et les dégâts cutanés. Le thé vert a également permis de limiter la dégradation du collagène dans les cellules humaines exposées. Le collagène est une protéine de soutien de la peau ; lorsqu’elle est altérée par les UV, des rides apparaissent.
En 2214, des chercheurs australiens avaient déjà montré que les souris qui consomment du thé vert sont protégées du cancer de la peau lorsqu’elles reçoivent des ultraviolets (2). 

×